Rechercher
  • L'équipe de la clinique vétérinaire

La mise bas chez la chienne

Dernière mise à jour : 18 nov. 2021


La mise-bas chez la chienne correspond à l’accouchement. Les complications ne sont pas très fréquentes mais peuvent être redoutables. Pour les détecter, il convient déjà de connaître les différentes phases de la gestation chez la chienne, de bien connaître le déroulement d’une mise-bas normale, les signes anormaux qui doivent vous alerter et les mesures à prendre.


Signes qui annoncent la mise-bas chez la chienne

Chez la chienne, plusieurs signes annoncent la mise-bas :

· Changement de comportement : il est fréquent que la chienne gratte le sol, soit agitée, construise un nid. Ce signe est inconstant.

· Apparition de lait : du lait peut apparaître parfois plusieurs semaines avant la mise-bas. Ce signe est inconstant et peu fiable.

· Chute de la température : suite aux bouleversements hormonaux liés à la mise-bas, la température de la chienne chute d’environ 1°C dans les 8 à 24 heures qui précèdent la mise-bas. La température remonte souvent au début du travail. C’est un signe intéressant mais fugace. Il est recommandé de prendre la température 3 fois par jour lorsque le terme approche (idéalement, à partir du 54ème jour de gestation).

· Fonte du bouchon muqueux : la fonte du bouchon muqueux se traduit par l’écoulement au niveau de la vulve d’un liquide filant (glaire cervicale). Elle peut se produire plusieurs heures avant la mise-bas (jusqu’à 72 heures avant).

· Relâchement de la vulve : il s’installe environ 48 heures avant la mise-bas.

· Dosage de la progestérone sanguine : une chute du taux de progestérone dans le sang est observée 24 à 36 heures avant la mise-bas.

Comment anticiper et préparer la mise-bas chez la chienne ?


La première précaution à prendre est d’avoir consulté son


vétérinaire pendant la gestation, d’avoir déterminé le nombre présumé de fœtus, évalué l’état général de la mère, calculé la date présumée de la mise-bas, … Ces précautions sont essentielles dans certaines races considérées à risque. Attention à l’alimentation de la chienne gestante qui doit être adaptée dès la deuxième partie de la gestation : alimentation chiot à privilégier.

Une semaine avant la date présumée de la mise-bas, il faut isoler la chienne dans un endroit calme, confortable et protégé du froid ou des courants d’air. Il est souhaitable de bien nettoyer la chienne, en particulier la région vulvaire. Sur les chiennes à poils longs et soyeux, raser les poils autour des mamelles pour faciliter la tétée. Vermifuger correctement la chienne, avec un médicament adapté aux chiennes gestantes et recommandé par votre vétérinaire.


Comment se déroule une mise-bas chez la chienne ?

On distingue 3 phases successives :

· La phase préparatoire : agitation, inquiétude et isolement sont les seuls signes perceptibles. Ils résultent des contractions de l’utérus et de la relaxation du col utérin. Cette phase dure environ 6 à 12 heures (parfois jusqu’à 24 heures chez une chienne primipare). S’il y a des pertes vulvaires, elles sont claires (fonte du bouchon muqueux).

· La phase d’expulsion des chiots : l’expulsion d’un chiot s’accompagne de puissantes contractions volontaires de l’abdomen. Dès que le placenta se décolle de l’utérus, des sécrétions vert foncé sont éliminées au niveau de la vulve. Cette coloration est normale et due à un pigment, l’utéroverdine. Elles précèdent l’expulsion


du premier chiot de quelques minutes à quelques heures. Dans 60 % des cas, le chiot


se présente la tête en avant. Le chiot sort entouré d’une membrane (l’amnios). La chienne va alors lécher activement le chiot dans les 30 à 120 secondes, ce qui va permettre de déchirer cette membrane et le cordon ombilical, et de stimuler la respiration. La durée totale d’expulsion de tous les chiots est d’environ 4 à 8 heures (et parfois 24 heures chez une primipare). Le temps moyen entre l’expulsion de 2 chiots est d’environ 20 à 60 minutes.

· La phase d’expulsion du placenta : le placenta est expulsé soit en même temps que le chiot, soit dans les 5 à 15 minutes qui suivent (on parle de « délivrance »). Il est généralement mangé par la mère.

En cas de mise-bas difficile, des soins sont à apporter aux chiots (oxygène, chaleur, …).


Quelles précautions prendre après la mise-bas chez la chienne ?

Il faut s’assurer que la mère assure une bonne prise en charge des nouveau-nés.

Des pertes vont persister après la mise-bas. Elles sont de couleur rouge brique à vert très foncé. Elles peuvent persister pendant 6 semaines mais ne doivent pas être malodorantes.

Quels sont les signes anormaux qui doivent vous alerter ?

· La mise-bas ne se déclenche pas : ce peut être le cas si le nombre de fœtus est très faible ou s’ils sont morts.

· La chienne a des pertes malodorantes, de la fièvre, est abattue, …

· Six heures après l’apparition des pertes vert foncé, le premier chiot n’est pas arrivé

· Il y a plus de 2 heures entre l’expulsion de 2 chiots

· Il y a plus de 30 minutes avant l’expulsion du chiot alors que les contractions sont violentes et rapprochées

Sources : site du CHV Frégis, 2021


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout